Actualités Promofluvia

Les granulats et le transport fluvial : en débat à PROMOFLUVIA

Bonjour,

Le 8 novembre nous avons tenu comme trois fois par an une table ronde sur une thématique fluviale.

Avec pour intervenants :

  •  Rachid BIOUD, Responsable du service transport à la Direction Rhône Saône de VNF,
  •  Dominique DOREL PDG du groupe Del Monico-Dorel,
  •  Edouard PLATTARD Responsable Immobilier du groupe Plattard,
  •  Jérome BADIE Directeur Qualité Sécurité Environnement du groupe Plattard,
  •  Pierre-Olivier BOYER Directeur Partenariat et Relations Stratégiques du groupe Vicat.

La revue NPI s’en est fait l’écho et nous offre l’accès à l’article grâce au lien ci-dessous :

« de-nouveaux-quais-pour-les-chantiers-lyonnais »

Vous pouvez déjà noter la prochaine réunion thématique le 7 mars 2019 à 17 h avec pour thème le trafic des conteneurs.

Le SCOT-Rives du Rhône sur le Rhône

SCOT-Rives du Rhône

Pour plus d’information sur la visite et les échanges, nous vous invitons à parcourir :

 

Transport fluvial de marchandises sur le Rhône

Visionner : Le parcours du Conquérant

L’axe fluvial Rhône-Saône constitue une voie de communication importante pour les échanges commerciaux entre l’Europe et la Méditerranée. Le développement du transport fluvial sur l’axe est devenu une absolue nécessité compte tenu de la saturation des autres modes de transport (rail et route) sur le couloir rhodanien et des importantes réserves de capacité qu’offre le réseau fluvial pour accueillir du trafic commercial.

A. G. 2018 : une nouvelle équipe pour PROMOFLUVIA

Une assemblée un peu différente de celle des autres années, d’une part parce qu’elle a donné lieu à l’élection de renouvellement de la direction, et d’autre part parce que son président et les trois vice-présidents ne souhaitaient pas se représenter.

Ainsi, Jean-François GROS, président de l’association depuis 2009, avait annoncé dès sa précédente élection en 2015 qu’il ne serait pas candidat à sa propre succession. De même, Bernard CELLE, vice-président représentant les particuliers a demandé à ce que son remplacement soit organisé. De plus, Matthieu BLANC représentant des professionnels, ayant changé de fonction au sein de CFT est donc remplacé par son successeur au même poste au sein de CFT; enfin André MASSE, maire de Sainte-Colombe souhaitait également laisser sa place.

L’association a donc procédé à l’élection d’une nouvelle liste des membres du comité de direction, composé de 17 personnes. Ce même comité a procédé à l’élection du président et des vice-prési

Gilles DUREL

dents.

Le nouveau Président est Gilles DUREL, membre de l’association depuis 2015, ancien cadre de la CNR, il avait depuis de nombreuses année en charge, entre autres, le suivi de l’association, les activités portuaires et les appontements pour paquebots de la CNR en tant qu’adjoint du Directeur du Développement Economique et Portuaire.

Il sera secondé par :

Anne ESTINGOY (photo Le Progrès)

La vice-présidente représentante les particuliers: il s’agit d’Anne ESTINGOY, ancienne responsable du développement à la Direction Interrégionale de VNF pour le bassin Rhône Saône. Elle est en charge de représenter l’association auprès de divers organismes professionnels fluviaux, et organise le travail de la commission transport de l’association.

Le vice-président représentant les professionnels est désormais Christophe SEUX responsable du secteur Rhône Saône de la Compagnie Fluviale de Transport. Numéro un du secteur.

Daniel POMMERET
(photo Mairie ANSE)

Le vice-président représentant les collectivités est désormais Daniel POMERET, Conseiller

Départemental Maire d’Anse, président du syndicat mixte en charge de la réalisation du port de plaisance du Bordelan

Pour les autres fonctions :

La trésorière, Jacqueline ROMIER est reconduite dans ses fonctions

La Secrétaire Générale est Marie-Claude NICOLAS-BAUER assistée par Louis ARNOLD, secrétaire-général adjoint.

Jean-Pierre CLOAREC responsable de FORMAFLUVIA, pour la formation Attestation Spéciale Passagers.

Le secrétariat est tenu par Liliane BOUVERON.

Prochain 5 à 7 : Les innovations technologiques pour la voie d’eau

 jeudi 5 juillet 2018 à 17 heures

Les innovations technologiques pour la voie d’eau

(motorisation, économies d’énergie, hydroliennes,…)

 

Pour plus de détails sur les intervenants et les modalités pratiques, vous pouvez charger l’invitation

invitation 5 à 7 du 05 07 2018

 

Contribution PROMOFLUVIA au SRADDET

Contribution de l’association PROMOFLUVIA au Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires  de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Pour voir le document, cliquer sur le lien ci-dessous :

Contribution Promofluvia au SRADDET 2018

Schéma portuaire lyonnais et ses territoires d’influence : VNF

 

Le Schéma portuaire lyonnais et ses territoires d’influence, élaboré sous le pilotage de la direction territoriale Rhône Saône de Voies navigables de France  a été publié le 21 septembre 2016…

Ce schéma donne le cap pour construire et organiser à l’horizon 2030 un système portuaire performant à l’échelle du lyonnais.
Ses objectifs :
– faire des ports de véritables cœurs de développement économique,
– contribuer à augmenter la part réservée à l’utilisation de modes de transport de fret alternatifs à la route, notamment le transport fluvial.

Fruit d’un important travail collectif mené sous l’égide du préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, ce schéma portuaire engage 19 partenaires :
État, Voies Navigables de France, Compagnie Nationale du Rhône, Région, Chambres de Commerces et d’Industrie territoriales et régionale, gestionnaires des ports, Métropole de Lyon, intercommunalités et syndicats des schémas de cohérence territoriale.

Le territoire couvert par le schéma s’étend de Villefranche-sur-Saône à Salaise-sur-Sanne/Sablons.

Pour télécharger le rapport VNF

 

Déchèterie fluviale à LYON

Le fluvial connait à Lyon accueille désormais une nouveauté européenne, une « déchèterie fluviale » une innovation par plusieurs de ses aspects :

  • Une barge est à la disposition des lyonnais tous les samedis au quai Fulchiron pour recueillir les déchets à recycler : voir les modalités pratiques sur le site du Grand-Lyon Métropole.
  • Cette nouvelle déchetterie est le résultat d’une collaboration de nombreux partenaires : techniques, exploitants, financiers. voir le site de la CNR.
  • Une autre innovation majeure interviendra prochainement : les déplacements de la barge seront assurés par un pousseur alimenté en hydrogène vert.

Comment ça marche : voir la vidéo

Aux lyonnais d’assurer le succès de cette expérience dans les mois à venir pour que la Métropole et les partenaires soient amenés à multiplier les sites et la fréquence des rotations de la barge.

 

 

Convention VNF – PROMOFLUVIA 2017/2019

VNF et PROMOFLUVIA ont signé en janvier 2017 une convention de partenariat  de trois années pour acter de leurs nombreuses et fructueuses collaborations réciproques.

Informations récentes

Vous trouverez ici les nouveaux documents en attente de classement dans navirègl-Eau

+—Engins et bouées tractées par des bateaux ou véhicules nautiques à moteur
| RGP Navigation Intèrieure N° DEC2/2011/REG
|
+—Règlementation bateau
| Application du decret 2007 -1168cle6d1b85.pdf
| Arrêté du 21-12-2007.pdf
| Décret du 02-08-2007 n°2007-1168.pdf
|
+—Bateau de marchandises
| | Arrêté1988-03-17_cle19671f.pdf
| | Arrêté 30 12 2008 – prescriptions techniques Annexes.pdf
| | Arrêté du 30-12-2008.pdf
| | Arrêté prescriptions techniques annexe 1.pdf
| | Certificat de bateau joe_20100929_0025.pdf
| | Sommaire annexes 1 et 2.pdf
| |
| —Moteur
| Arrêté du 04-11-2009 – Annexe.pdf
| Arrêté du 04-11-2009.pdf
|
+—Bateau de plaisance
| Arrêté du 19 janvier1990.pdf
| Arrêté du 19-01-2009 – Annexe.pdf
| Arrêté du 19-01-2009.pdf
| Circulaire publiée.pdf
| Division 240.pdf
| Décret du 04 juillet 1996.pdf
|
+—Bateau à passagers
| +—inférieur à 12 passagers
| | Arrêté‚ du 02 septembre 1970.pdf
| | Arrêté‚ du 19-01-2009 – Annexe.pdf
| | Arrêté‚ du 19-01-2009.pdf
| | Arrêté‚ du 28-02-1975.pdf
| | Certificat de bateau joe_20100929_0025.pdf
| | Division 240.pdf
| | Décret du 04 juillet 1996.pdf
| |
| —supérieur à 12 passagers
| Arrêté 30 12 2008 – prescriptions techniques Annexes.pdf
| Arrêté du 19 janvier1990.pdf
| Arrêté du 28-02-1975.pdf
| Arrêté du 30-12-2008.pdf
| Arrêté prescriptions techniques annexe 1.pdf
| Certificat de bateau joe_20100929_0025.pdf
| Sommaire annexes 1 et 2.pdf
|
+—Engin flottant
| Arrêté 30 12 2008 – prescriptions techniques Annexes.pdf
| Arrêté du 30-12-2008.pdf
| Arrêté prescriptions techniques annexe 1.pdf
| Sommaire annexes 1 et 2.pdf
|
—Etablissement flottant
Arrêté du 19 janvier 1990.pdf
Division 240.pdf
Décret du 04 juillet 1996.pdf

Schéma infrastructures ardenne

Le Schéma Régional des infrastructures et des Transports
Champagne

Ce document ,élaboré par la région Champagne Ardenne et ses partenaires tout au long de

l’année 2007 vient d’être présenté dans une réunion publique le 1l fevrier dernier à Chalons

en Champagne.

Il est difficile de définir ce qu’est un Schéma Regional:

ll reprend , decrit et développe les grands enjeux de la Région en matière de transports,

Mais il ne peut s’agir d’un programme,: pour les projets d’infrastructure d’intérêt national

traversant le territoire de la Champagne Ardenne et qui constitue un des éléments

fondamentaux du Schéma, la Région participe souvent au financement mais n’est pas

décideur, elle n’est pas maître du jeu

En fait il s’agit « d’un document de référence » dans lequel la Région affiche son ambition,

et indique sa volonté politique

La Champagne Ardenne affirme trois axes d ‘action, developpés en de multiples fiches :

-Favoriser le développement territorial et renforcer Ie maillage des infrastructures,

A ce titre, le schéma passe en revue les projets dans chaque mode, y compris la voie d’eau

et l’aérien. Il y a un certain consensus au niveau regional, mais I’accord, de l »Etat, voire de

l’Europe n’est pas (encore) obtenu ; il s’agit donc d’un simple listing , mais il est clair ,

assez precis et il constitue une bonne base de ref’lexion

  • Répondre aux enjeux de mobilité et d’équité sociale en considérant dans son ensemble

    I’interaction entre les réseaux d’infrastructures et I’organisution des transports.

    Sur ce point, le schéma insiste sur la nécessitéd ‘une < mise en cohérence> des offres des

    différentes Autorités Organisatrices de Transport, et ce en plusieurs étapes dont, la lere

    est sans doute la suggestion la plus originale: la création d’une centrale de mobilité,

    < plate-forme d’informations sur I’ensemble des réseaux et des services de transports >

    du territoire régional et des accès aux régions voisines.

    S’agit-il d’une nouvelle organisation ou d’un recueil de documents ? Le suivi du schéma

    permettra de le préciser

  • Répondre aux enjeux d’un développement durable faire de Ia logistique une vraie valeur

    ajoutée pour Ia Région.

    Dans cet axe on trouve les diverses actions dites « transversales » , les zones d’accueil

    possibles en liaison avec les réseaux d’infrastructures, les offres de formation

    correspondantes…Les idées aff’ichées, la volonte d ‘intermodalite sont louables, mais les

    actions concrètes envisagees sont encore imprécises

    L’avis du Conseil Economique et Social Régional( CESR) présenté par son nouveau président

    M.TASSIN reconnaît au schéma des aspects positifs, il le juge  » très vaste et très détaillé »

    mais « qui embrasse tout et finalement étreint mal  »

    Le manque de hiérarchie des divers projets est souligné; aucune vraie priorité ne se dégage,

    Cela peul etre du à la vaste concertation à laquelle le schéma a donné lieu : Le débat n ‘est pas

    clos par ce texte; la réunion de Chalons a permis d’insister sur ce point et il s’agit de ne

    mécontenter personne pour que tous puissent participer pleinement au suivi du schéma sans

    opposition fondamentale et des à prioris.

    De même, le schéma souffre du manque d ‘originalité de I’ensemble; en fait, la réflexion n ‘est

    pas achevée et I’application de certaines recommandations du Schéma, donnera probablement

    lieu à plus de controverses:

  • -ainsi sur les < modalites de I’intermodalite>
  • -on peut penser aussi à la < confrontation> entre le Grenelle de I’environnement et le

    développement routier et autoroutier préconisé par le schéma,

  • – L’aéroport de Vatry sera-t-il candidat à être le 3eme aéroport de l’lle de France,?
  • -N’oublions pas le thème le plus récurrent de la Région depuis plusieurs années. mais dont

    l’aboutissement fait encore partie des < espérances >, à savoir l’électrification de la ligne

    fèrroviaire Paris-Troyes-Bàle…Ce dossier a encore donné lieu à de belles passes d ‘armes

    lors de la réunion de Chalons, sans conclusion bien entendu

La voie d’eau n’a pas été oubliée et fait donc bien partie de la politique régionale des transports.

A ce stade du schéma, on peut regretter que la liaison fluviale à grand gabarit interbassins

Seine Est ne soit même pas évoquée alors que le choix du tracé concerne directement la

Région Champagne Ardenne : est-ce la fin de tout espoir de réalisation pour ce beau projet?

Il est positif de relever que le Schéma insiste sur les accès à grand gabarit des ports de Givet

et de Nogent dont le rôle de plateforme logistique multimodale, source de développement

économique conséquent pour toute la Région est souligné

Dans son avis , le CESR insiste sur I’amélioration nécessaire des sections du canal reliant

Compiègne à Reims, par un mouillage à 2 m20, accès direct de la région au futur canal Seine

Nord, mais ce projet ne rencontre pas I’unanimité : ainsi le conseil general de la Marne

sernble réticent car il voudrait plus : c’est-à-dire le grand gabarit tout de suite(!…..)

Le Schéma est équilibre pour la voie d’eau et lui consacre 2 fiches

– l’une sur le raccordement à grand gabarit au réseau européen avec la section Bray Nogent ,

– l’autre sur le réseau Freycinet dont l’entretien doit être amelioré ; un schéma touristique

régional devrait être élabore dans lequel la problématique du tourisme fluvial ne serait pas

oublié.

Aucune allusion par contre à la décentralisation, ni du reseau touristique, ni celle des ports fluviaux (la Région qui veut conduire le développement économique peut-elle negliger les potentialités de zones comme Givet , Reims ou Nogent?) mais promesse est faite , dès 2008 de <<conduire une réflexion sur Ie fluvial, avec affichage d’un programme réaliste pour une Champagne Ardenne voie d’eau 2020 >>.

Pour les auteurs du schéma et M.JP BACHY président du conseil Régional l’a rappelé en conclusion, le SRIT (Schéma Régional des Infrastructures et des Transports) confirme une ambition majeure: « au large de l’asphyxie parisienne, la Région a tous les atouts pour être une plaque tournante du Grand Est, sans négliger son offre intérieure de transport ni les impéralifs du Grenelle de l’Environnentent  »

Votre ambition, à suivre donc……

Marc SCHREIBER
Docteur en Droit